<< Retour


La galerie Berès située Rive Gauche, en face du Musée du Louvre, fut fondée en 1951 par Huguette Berès. Elle est maintenant dirigée par sa fille Anisabelle Berès-Montanari.
Dès l’origine la galerie s’est spécialisée dans deux domaines très différents : l’art japonais et la peinture française des avant-gardes des XIXe et XXe siècles.

Renouant avec une tradition remontant aux frères Goncourt, elle a fait redécouvrir et apprécier l’art de l’estampe japonaise à des générations d’occidentaux, devenus de fidèles amateurs d’art japonais, en organisant plusieurs expositions qui eurent un grand succès en France et à l’étranger, notamment l’exposition Utamaro présentée en 1981 à Paris puis à Londres et dont le catalogue est devenu un ouvrage de référence ...

EN SAVOIR PLUS ...

 

 



Accueil > Artistes Abstrait > LANSKOY André
LANSKOY André (1902 - 1976)
La carrière de Lanskoy débute en 1925 lorsque la galerie Bing à Paris lui propose un contrat et expose ses oeuvres. c’est là qu’il rencontre Roger Dutilleul, l’un des plus grands collectionneurs de cette époque. L’homme se conduira en mécène, soutenant Lanskoy jusqu’en 1944, le contrat de la galerie Bing étant terminé.
Ses oeuvres des années 1925 -30 sont exécutées selon la perspective classique dans les tonalités pures, mais elles contiennent déjà les formules de son futur pictural : la touche apparente et les couleurs crues. Le passage à l’abstraction chez Lanskoy n’est pas une rupture dans son oeuvre mais plutôt une évolution logique.
Les influences conjuguées de Klee et de Kandinsky vont lui confirmer son choix et c’est en 1941 que ses premières oeuvres libérées de l’objet vont apparaître.
La galerie Jeanne Bucher l’expose en 1944, année durant laquelle il rencontre Louis Carré et Nicolas de Staël. Ces deux hommes vont énormément compter dans sa vie : il travaillera pendant 16 ans avec Louis Carré et une amitié l’unira avec de Staël jusqu’à la mort de ce dernier en 1955.
Les questions de l’abstraction vont à partir de ces années après-guerre revenir de manière récurrente.
Il dira je me demande si on a vraiment raison de poser le problème figuratif-abstrait sous cet aspect de conflit. La peinture a toujours été abstraite, mais on ne s’en apercevait pas. Il n’y a donc pas à proprement parler de rupture. (...) Quand on prend la couleur sur la palette, elle n’est plus figurative que si elle est destinée à représenter une fleur, ou plus abstraite si elle doit donner naissance à une forme imaginaire.
Son principal objectif sera d’établir dans son tableau un rythme coloré : il exprime au moyen de larges envolées de pinceau son émotion. Il cherche à exploiter au maximum l’énergie des couleurs, leurs luxuriances et leurs puissances.



LANSKOY André
Composition sur fond jaune

 

 

25, quai Voltaire - 75007 PARIS - France - Tel : +33 (0)1 42 61 27 91 - Fax : +33 (0)1 49 27 95 88
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19 h